voleur-graines-cannabisC’est à Pornichet que se déroule l’histoire. Le capitaine de police reçoit un appel faisant part d’un vol avec effraction. Jusque-là rien d’anormal, sauf que les policiers ne savent pas qu’ils vont vivre l’histoire la plus déjantée de toutes leurs vies.
L’homme au téléphone avait pris en filature un couple de voleurs, tout en restant en contact avec les policiers. Une patrouille et la brigade anti criminalité ne tardent pas à venir sur les lieux du crime pour interpeller le couple de cambrioleurs. Ensuite, direction le commissariat. Sur le chemin, les cambrioleurs expliquent qu’ils sont rentrés par effraction chez la victime parce que ce dernier leur devait 200 euros (…pour l’engrais et les médicaments qu’ils ont vendus… !!!. ???) . Pour se venger, ils lui ont volé 158 g de cannabis, 44 g d’herbe et plusieurs graines de cannabis. Ils ont ensuite caché la marchandise chez un ami.
Au final, les policiers repartent pour perquisitionner l’appartement de cet ami, et effectivement les produits y étaient. Résultat, par un simple appel, la police a pu avoir la main sur deux petits dealers, un acheteur et un logeur qui voulait rendre service, mais qui est devenu aussi complice du délit. La situation est d’autant plus cocasse, car la victime (celle qui a appelé le 17) était encore en train de déposer sa plainte quand les policiers lui passent les menottes. En effet, cette fameuse victime avait un matériel complet pour la culture et la transformation de marijuana.
Et grâce à ce petit roman, les policiers n’ont même pas eu besoin de faire des enquêtes ni de recherches. Le cambrioler, qui est un client malchanceux (et pas malin du tout), s’est occupé de tout. On est vraiment capable de tout pour sauver ses petits bébés. Surtout si ce sont des produits de qualité qu’on peut trouver facilement en ligne comme sur ce site.
Pour rappel, en France l’achat de graine est légal, on peut les manger, les regarder, les collectionner… Mais pas les cultiver !